Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

PARIS BY TAIZÉ : point de vue ORGANISATION !

A Paris, les 25ème rencontres européennes de jeunes par Taizé vues et vécues différement par un groupe de jeunes "responsibles" de la "transport team"...

le Jeudi 26 déc 2002

Des métros surbondés demandes de l'attention... Des métros surbondés demandes de l'attention...  

C'EST PARTI !...


hop ! Nous sommes 5 à prendre ce TGV, on se retrouvera à 8 à Paris... jeudi 26 décembre, notre petit groupe monte à l'assaut de Paris Expo pour aider à préparer et à organiser la vie pour quelques jours de 80 000 jeunes attendus (en fait nous ne serons que 60 000 selon de savants calculs!)
Une fois arrivés, attente puis accueil comme à Taizé... on n'est pas très dépaysés et tellement heureux de se retrouver avec quelques milliers (3, 4) de jeunes de 17 à presque 28 ans pour préparer ce "Pélerinage de confiance sur la terre" organisé par la communauté de Taizé, un rassemblement oecuménique (rappellons amicalement à "Libé" qui note : "Oecuménique, la rencontre reste toutefois cantonnée à la chrétienté" arf : ignorants !)
Bref, nous voilà donc muni d'un pass métro, d'une carte repas, d'un meeting pour notre job quelques heures après (on à choisi le transport sans trop savoir...) et de 80 euros de déficit mais c'est pas grave : on sacrifierait bien plus pour se retrouver là !


METRO, BOULOT, METRO...


Comme à Taizé, et surtout lorsqu'on arrive deux jours avant le début officiel de la rencontre, on se voit attribuer un job afin de facilité la vie en communauté et d'organiser et prévoir l'arrivée des jeunes le samedi 28 entre 7h et 14h... "Le grand rush" !
C'est ainsi que dans notre petit groupe, nous nous vîmes hissés aux rangs de "team leaders" pour certains et de "responsibles" pour d'autres dans la "transport team" dirigée par le sympathique Damien, entre deux coups de téléphone et trois conversations urgentes...
Notre mission ? Eviter les débordement dans le métro et gérer le flux de personnes... Vous imaginez 3 000 personnes sur un quai de RER ?
C'est du véridique et c'est dangeureux !!! Sans compter tous ceux qui sont perdus et que nous devont aiguiller...
Les "responsibles" sont responsables d'une station ; dirigent et briefent donc des "team leaders" qui eux même gèrent une équipe d' "helpers" sur le terrain.
  • Impressions retenues :
    > "C'est impressionnant au début d'être si 'haut placé' si je puis dire... diriger en anglais des italiens de 22 à 35 ans quand on en a que 17... ça arrive pas tout les jours ! Mais on prend vite le boulot très à coeur et on s'investit à fond au point de ne plus s'arrêter une seconde de 7h à 22h"
    > "C'est une vraie responsabilité qu'on nous à confié. J'en suis fier parce que sur 80 000 personnes il n'y en à que 15 comme moi ! Mais c'est aussi très stressant parce que il suffit de trainer un peu pour rater un rush de 2 500 personnes au RER..."
    > "Crevant mais génial ! Les prochaines rencontres parisiennes (dans 5 ans normalement), je m'investit dans l'organisation"


    PARIS BY TAIZÉ : "THE OTHER WAY !"


    Voilà ce que fut notre tâche : moins de prières, repas décalés, jusqu'à 10 heures sous la terre par jours, sans compter les 2 briefings de nouveaux arrivants (le 28.) à qui il faut expliquer leur tâche (et qu'ils ne prennent pas toujours à coeur), et la réunion entre "responsibles" le matin... de quoi courir dans tout Paris tout le temps, d'un point à un autre, de problèmes en solutions, affublés de badges magiques, de gilets oranges fluos, et de talkie-walkies.

    C'est une autre manière de vivre cette rencontre européenne : actifs, attentifs à l'organisation, membres à part entière des jeunes tout dévoués au bon déroulement de la vie des autres au prix de pas mal de sacrifices.
    C'est aussi une façon de rencontrer des gens : incroyable le nombre de sourires, de "hello", "ola", récoltés le 28 lors d'un flux incessants d'arrivants de 9h à 14h30 (sans compter qu'on était près à 7h sur le terrain) fut impressionant, les agents de la RATP sympa et même parfois carrément cools (on se tutoyait), les agents de police compréhensifs et à l'écoute de nos besoin, idem pour ceux de sécurité même si leur nombre était réduit. Sans compter nos "team leaders" dévoués, nos traducrices pour les annonces et nos "helpers" parfois franchement de mauvaise fois mais d'autres super sympa. Quand aux parisiens éberlués, nous les avons découverts pressés, tantôt amicaux, interessés, et coopératifs, tantôt désagréablement bousculés dans leur train-train et plein de mauvaise volonté...


    FOURBUS MAIS UTILES, ...


    La fatigue en à terrassés certains qui on été contraints de stopper l'aventure, sans pour autant rien regretter ! C'est dire les efforts déployés et indispensables, rien que dans notre "section"... imaginez le nombre de talents, de volontaires, l'incroyable dévouement, fourni (et ce, depuis juillet dernier) par de nombreux bénévoles pour la bonne marche de cette folie : 60 000 jeunes dénombrés, dont un bon tiers de Polonais et la majorité des pays de l'est (selon nous, selon les autorités environ 100 000 jeunes en tout ; évidemment, c'est nous qu'on a raison : 60 000.), 3 halls de Paris expos pour les prières, 1 entier limite pour les repas, des jeunes logés jusqu'en Normandies avec 2 heures de transport chaque matin et soir, pendant 5 jours dont 1 réveillon, des gens de Hongrie, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Slovaquie, République tchèque et Pologne, Argentine, Brésil, Colombie, Haïti, Mexique, Porto Rico, République dominicaine, Chine, Corée, Hong Kong, Inde, Sri Lanka, Indonésie, Japon, Liban, Palestine, Syrie, Philippines, Timor Loro Sae, Vietnam, Cambodge, Laos, Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Portugal, Espagne, Malte et Italie...


    ... RENTRÉS MAIS ACCROCHÉS !


    Nous voilà rentrés... sans metro on se sens un peu perdus... notre plan ne nous sert plus à rien, notre gilet ni notre badge non plus...
    Tout n'est que merveilleux souvenirs... Même si nous n'avons pas pu suivre les forums et que quelques prières, c'était notre aventure, on en est content et très fiers et comme on nous dit "Ne t'arrête pas, va de l'avant !"...
    Alors ? Et Dieu dans tou ça ? "L'espérance ne déçoit point, parce que l'amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs..." (Romains 5,5)
    Et maintenant ??? Reste à continuer à être actifs.. dans nos paroisses, nos aumôneries, notre vie, comme cet Esprit en nous qui ne s'arrête jamais de nous pousser au fond des choses !

    Encore plus :

  • Messages reçus à Taizé pour ces rencontres :
    fr/index.htm?page=/fr/fremmst.htm
  • Méditations de frère Roger pendant la rencontre :
    fr/index.htm?page=/fr/fremmfr.htm
  • Photos de la rencontre sur Taizé.fr :
    fr/frempho.htm

    --------------
    Greg & Rom1.

  • Article publié par • Publié Vendredi 03 jan 2003 - 18h26 • 2541 visites

    Haut de page