Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Nous sommes tous des magiciens.

Nous pouvons tous transformer le monde... en paradis !

Magicien Magicien  

 

NOUS NOUS                          

 

      Nous sommes tous des magiciens !

                                                                   

 Oui, qui ne voudrait être une fée ou un magicien et, d'un coup de baguette magique, transformer le monde et le rendre aussi beau que dans nos rêves les plus fous, aussi beau que le paradis ? Un monde où l'amour fleurirait dans nos cœurs comme le printemps dans un jardin, un monde où la joie serait l'air qu'on respire, où toutes les filles seraient belles comme des fleurs et tous les garçons souriants et généreux comme des soleils qui brillent dans le ciel ?

Mais savez-vous bien que nous avons tous, en nous, cette baguette magique ? Et nous l'ignorons… quel malheur !

Pourtant nous avons tous entendu le secret des fées et des magiciens dans les contes qu'on raconte aux enfants pour les endormir et qu'on devrait plutôt raconter aux adultes pour les réveiller ou plutôt pour les éveiller enfin à la vraie vie.

Tenez, prenez, par exemple, l'histoire de la Belle et la Bête. Vous savez, bien sûr, qu'un prince avait été transformé, par une vilaine sorcière, en une bête laide et répugnante et qu'une jeune fille, qui l'avait tout d'abord détesté pour sa laideur, en était finalement tombée amoureuse et lorsqu'elle l'a embrassé, la bête est redevenue le beau prince charmant que toutes les filles rêvent d'épouser un jour.

Mais qui comprend le sens et le secret de cette histoire ? On dit : c'est un conte de fée, ça n'arrive pas dans la vie. Et pourtant ça arrive tous les jours.

Pourquoi cette jeune fille est-elle tombée amoureuse de la bête ? Parce que son regard a changé : elle a vu, avec les yeux du cœur, la beauté intérieure de la bête. Elle a vu un prince charmant là où, la veille encore, elle ne voyait qu'une bête hideuse et repoussante.

Et voyez-vous le miracle ? Son regard n'a pas seulement changé ce qu'elle voyait, la bête a vraiment été transformée et tout le monde a vu le prince charmant !

Nous aussi, nous faisons cette expérience tous les jours. Quand des parents, des professeurs, des adultes regardent un enfant et voient ses qualités, ses possibilités, voient combien il est beau et formidable, quand on est fier de lui, l'enfant sent bien que ça l'aide à grandir, à devenir tel qu'on le voit. Au contraire, quand tous ces gens ne voient en nous que nos défauts, nos échecs, nos imperfections, quand ils nous regardent avec mépris, nous sentons bien que cela nous rabaisse et que, malgré nous, nous devenons mauvais parce qu'on nous voit comme ça.

Nous avons tous ce pouvoir magique de transformer le monde, autour de nous, par notre seule façon de le regarder. Si nous changeons notre regard, nous ne changeons pas seulement ce que nous voyons, nous transformons ce que nous regardons et, du même coup, aussi, ce que les autres voient.

Nous croyons trop souvent que pour changer le monde il faut des pelles et des grues, ou faire des réformes politiques, ou critiquer celui-ci ou celui-là pour tenter de le changer, alors qu'il suffit de changer notre façon de regarder.

Car voici la baguette magique des fées et le secret des magiciens : C'est par le regard que nous pouvons transformer le monde… en paradis ! Essayez, vous verrez !

                                                                                                            Gérard Pique

 

Article publié par Gérard PIQUE • Publié Jeudi 01 mai 2003 • 2485 visites

Haut de page