retour Année 2003 - Église Catholique - Diocèse de Cambrai
account_circle

Assises...Premieres nouvelles !!!

Après un voyage « sans histoires » nous sommes arrivés à 7h 30 à Assise. Les 51 jeunes pèlerins et leurs accompagnateurs sont à bon port.

Samedi 27 décembre 2003  14h15

Après un voyage « sans histoires » nous sommes arrivés à 7h 30 à Assise. Les 51 jeunes pèlerins et leurs accompagnateurs sont à bon port. Un bon repas, une douche très désirée pour certains (!) et le corps a déjà repris des forces… Un temps de prière dans le bus qui rend grâce à Dieu pour le lever du soleil sur la colline d’Assise, une messe à la crypte de la basilique Ste Marie des Anges sur le lieu où St François a vécu et est mort et nous voila entrés dans le pèlerinage… Cet après-midi visite  de la basilique Ste Marie avec un frère franciscain parlant français, une « catéchèse » illustrant « répondre à un appel, c’est quitter… » Il va falloir garder les yeux, les oreilles, et le cœur éveillés…

Ci-dessous quelques impressions recueillies dans le bus et à l’arrivée ce matin !!!

 

 

 

 

Vendredi 26 décembre 2003

 

Nous voilà enfin partis pour Assise !

 

Neuf heures, Cambrai, un bus complet pour une dizaine de pèlerins, des soutes vides, des chauffeurs tout frais : le rêve quoi ! Pour combien de temps ?

En effet, on a très vite déchanté quand nous sommes arrivés à Valenciennes : les malles, les guitares, le lecteur DVD, la sono, le vidéo projecteur…30 personnes et 60 sacs…le cauchemar, surtout pour les chauffeurs.

 

Maubeuge, enfin, tout le monde est là…d’après les calculs scientifiques de Dominique ! C’est long ! Et ce n’est que le début ! On ne connaît personne dans le bus, ça rigole à droite, à gauche…ça promet ! Même pas de pause cigarette au programme !

Heureusement qu’Emmanuel est là avec son super jeu de la chaise musicale à 50 dans un bus où on n’a pas de place. Puis c’est notre premier temps de prière dès que le frère Cyrille faisant du stop sur l’autoroute nous a rejoints.

 

A moi maintenant ! Mes premières impressions - et paraît-il que ce sont les plus importantes !!! - Je suis arrivé à Douai à 8h45 me croyant en vacances mais que nenni me voilà chargé comme une mule pour charger le bus ! Enfin bref passons ! Arrivé à Valenciennes, des gens que je ne connaissais pas sont venus me dire bonjour et se sont présentés, ça change de mes habitudes ! On était serrés dans le bus mais ce n’était pas grave car ça nous a permis de nous réchauffer ! Et en route pour Assise… Voyage plutôt agréable toutefois et j’ose le dire : les pauses trop courtes !!!! Comment voulez vous que je parvienne à manger le pique-nique de ma maman en seulement une demi-heure et les mains gelées parce qu’on a eu la brillante idée de dîner à la belle étoile en hiver et en Suisse. Mais il faut être positif de temps en temps, c’est pourquoi je dirai que le film diffusé était bien choisi (et oui je suis un télé phage). Et j’ai eu le plaisir de rencontrer des personnes très intéressantes et « pourvu que ça dure ! » comme dirait l’autre ! (Sylvain et Geoffrey)


 

Après des mois de préparations, nous y voilà enfin ! Oui, il a fallu de nombreuses de semaines de préparation, trouver les thèmes quotidiens, préparer un superbe carnet de chants (Merci Jean-Louis !). Oui, j’ai oublié de me présenter : Benoît, prêtre, aumônier des collèges et lycées de l’Enseignement Public à Valenciennes.

Et devant le stade Nungesser, il y en avait du monde pour le départ : familles, amis, curés locaux et autres paroissiens venus assister au départ de ce périple. Après plus de 20 heures de routes, le soleil d’Assise nous attend ainsi que frère le gel qui nous caresse le visage à la sortie du car. Oui, il y a de quoi chanter le psaume de la création !...

 

Article publié par Marc BEAUMONT • Publié le Samedi 27 décembre 2003 - 22h49 • 4511 visites

keyboard_arrow_up