retour  Année 2004 -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Denier de l'Eglise 2005, c'est parti

c'est au début du Carême qu'a eu lieu le lancement de la campagne du denier de l'Eglise, elle se termine en décembre

LE DENIER DE L’EGLISE

   

Tact 5 Tact 5  

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter :

diocesedecambrai@nordnet.fr

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pourquoi donner  au  Denier de l’Eglise ?
Sommaire

 

 

 

* L'Eglise ne reçoit aucune subvention.

 

* L’Eglise ne reçoit que ce que lui donnent les fidèles : Le denier, les quêtes, les offrandes, la participation (le casuel) à l’occasion de célébrations (mariages, funérailles).

 

* Le revenu des prêtres est assuré par le denier de l’Eglise et par les offrandes de messes que donnent les fidèles en confiant une intention.

 

* L’Eglise a aussi besoin de laics salariés pour aider les prêtres dans leur mission. Nous les appelons les animateurs permanents de la pastorale. Vous les rencontrez dans les aumôneries scolaires, d’hôpitaux ou en encadrement des catéchistes ou encore dans certains services ou mouvements diocésains.

 

Le Denier représente 70% des ressources de l’Eglise diocésaine. C’est une ressource indispensabe à la vie matérielle de l’Eglise.

 

 
 
 

Les quêtes dominicales sont utilisées par les paroisses pour leur propre budget (frais de d’animation de la pastorale, de documentation, de formation, d’entraide),  pour l’entretien des bâtiments (chauffage, d’éclairage des presbytères, salles de catéchisme et des églises.)

                 

 

  

Certaines quêtes dominicales sont remises directement à des organismes de partage ou de solidarité ou sont affectées à des services ou des mouvements diocésains.

Les dons ou offrandes faites à l’occasion de certaines cérémonies (baptême, mariage, funérailles) restent également au budget des paroisses.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le denier n’est pas un don ordinaire :

 

«Il n’est pas une offrande parmi d’autres. Pour un baptisé, il est un devoir de justice qui permet à notre Eglise d’assurer une vie matérielle simple et décente à ceux qui choisissent de vous servir au nom du Christ. »

 

+François Garnier

Archevêque de Cambrai

 
 
 

 

 

 

A quoi sert le denier de l’Eglise ?
Sommaire

 

 

 

Grâce au denier l’Eglise diocésaine peut assumer des dépenses orientées d’abord vers tous ceux qui consacrent leur vie au service de l’annonce de l’Evangile :

 

  • Les prêtres : Le traitement et les charges sociales des prêtres, l’assistance et les frais de logement des prêtes âgés
  • Les séminaristes et leur formation.  
  • Les salariés pour la mission : les animateurs permanents de la pastorale, laïques ou religieuses.

 Et aussi :

  • Les subventions aux aumôneries, aux mouvements et aux services. 
  • La formation permanente des prêtes, des animateurs, des laïcs engagés ou assurant un service bénévole. (équipes d’animation des  funérailles par exemple)

 

 

Il faut aussi communiquer, organiser et gérer organiser tout cet ensemble avec du personnel administratif et technique.

 

 

 
Le denier :
 
 
 
Sommaire
 
 
 
 
 
 

 

Comment donner :
 
 
 

 

 

Dès aujourd’hui vous pouvez participer au denier de l’Eglise.

 

Par chèque :

à l’ordre de Association Diocésaine de Cambrai

Indiquez au dos de votre chèque le nom de votre paroisse.

 

 

A envoyer à :

            Association Diocésaine de Cambrai

            Denier de l’Eglise

            BP 149

59403 Cambrai Cedex

 

ou en le remettant directement à votre paroisse.

 

Vous recevrez un reçu fiscal. Si vous êtes imposable vous pourrez déduire 60% de votre don dans la limite de 20% de vos revenus imposables.

 

Par prélèvement automatique :

 

 

5 bonnes raisons de choisir le prélèvement automatique :

 

1 Vous échelonnez votre don sur toute l’année pour alléger votre budget.

2 Vous soutenez l’Eglise sans y penser.

3 Vous êtes libre d’interrompre à tout moment les prélèvements sur simple demande écrite ou appel téléphonique.

4 Vous facilitez la gestion du diocèse en offrant des rentrées régulières.

5 Vous participez activement à la vie du Diocèse.                 

 

Laissez-nous votre nom et adresse sur notre boîte e-mail nous vous enverrons un bulletin de prélèvement à remplir.

 

diocesedecambrai@nordnet.fr

 

En fin d’année vous recevrez un reçu fiscal pour le cumul de vos dons. Si vous êtes imposable vous pourrez déduire 60% de votre don dans la limite de 20% de vos revenus imposables.

 

 

 

Quelques infos 

 

 

 

Les prêtres :     en janvier 2004, ils sont au nombre de 288. 

                        Leur moyenne d’âge est de 65 ans.

 

169 exercent un ministère dans le diocèse (paroisses, mouvements, services, aumôneries)

 

98 sont à l’âge de la retraite et rendent des services dans la mesure de leur santé.

 

24 sont affectés à des missions nationales, dans d’autres diocèses ou à l’étranger.

 

 

Les diacres permanents :   Ils sont 30 dans le diocèse.

La mission des diacres permanents :

Les lettres de mission sont toujours le fruit d’une réflexion et d’une prière personnelles, d’un partage ecclésial. Rédigées dans une nécessaire concertation, elles sont signées par l’Evêque. Elles ne sont jamais faites pour enfermer, mais pour servir la fidélité et la liberté. Les lettres de mission prennent en compte un certain nombre d’enjeux vitaux et incontournables :

·        la vie du couple et de la famille, comme premier lieu de la mission,

·        la vie professionnelle et sociale, la présence à la vie du monde,

·        la juste place dans la communauté chrétienne,

·        le service de la Parole, de la liturgie et des sacrements,

·        la participation à la formation et à la vie diaconale du diocèse,

·        la vie spirituelle enracinée dans le mystère de Jésus Serviteur.

 

Les animateurs de la pastorale :

105 laïcs ou religieuses ayant reçu une lettre de mission de l’évêque.

 

 

Les églises : Les églises bâties avant 1905 appartiennent aux communes.

                   - La cathédrale à l’Etat

                   - Les 60 églises bâties depuis appartiennent à l’Eglise

                     qui doit les entretenir avec ses propres moyens sans bénéficier

                     d’aides publiques.

 

Les immeubles : l’Eglise ne peut posséder que les locaux nécessaires à sont objet :

                         Presbytères, salle de catéchisme, maison d’accueil, chapelles,

                         églises, séminaires.

                         Il lui est interdit de posséder des immeubles de rapport.

 

Subventions : L’Eglise ne reçoit pas de subvention et ne « récupère » pas la T.V.A. 

                     Elle ne peut vivre que de la générosité des fidèles.

 

Successions : l’Eglise peut recevoir des dons et legs sans droits de succession.

                     C’est une ressource qui permet de donner des moyens

                     en particulier pour les travaux et investissements.

 

Vatican : Le diocèse ne reçoit rien du Vatican.

              Au contraire les chrétiens du diocèse contribuent au budget du Vatican

              par une quête nommé le ‘denier de Saint-Pierre’.


 

Sommaire

Le denier de l’Eglise en chiffres :

  

Le montant collecté en 2003 s’élève à 1 912 114 euros

 

Beaucoup de dons sont anonymes.

 

Nous connaissons 22 000 foyers qui participent au denier

pour un don moyen de 75 euros.

 

 

La progression par rapport à l’année 2003 est de 3,5%.

Le nombre des donateurs reste stable par contre les dons sont plus importants en particulier grâce au prélèvement automatique.

 

 

 Mais certains projets sont ajournés car les moyens de notre Eglise Diocésaine sont encore insuffisants.

 

C’est la mission de l’Eglise qui est en jeu.

 

C’est la responsabilité des chrétiens qui est en cause.

 

L’Eglise ne peut pas vivre sans argent.

Article publié par Secrétariat DIOCESAIN • Publié le Mercredi 03 mars 2004 - 21h20 • 5081 visites

keyboard_arrow_up