retour  Année 2004 -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

REFLEXION SUR L'EVANGILE DU DIMANCHE

“Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le.”

paysaneguev paysaneguev    

Aujourd’hui, Jésus emmène trois de ses plus chers compagnons sur la montagne. Ils vont y assister à un moment exceptionnel : la transfiguration du Christ.

Au sommet de la montagne, Jésus prie, son visage se transforme et ses vêtements s’illuminent. Moïse et Élie sont là pour discuter avec lui. Mais que font nos trois apôtres ? Ils dorment ! C’est incroyable mais vrai et si nous le pouvions nous irions les secouer. N’est-ce pas dommage de manquer ainsi la conversation qui se déroule là devant eux ? Peut-être… mais peut-être qu’ils n’étaient pas encore prêts à l’entendre ? Leur sommeil ne tenait sans doute pas qu’à la fatigue.

Imaginez que vous venez de passer plus de deux ans avec un homme formidable. Un prophète, sans doute le Messie lui-même. Il fait des miracles, prononce des paroles souvent difficiles à comprendre mais qui pour autant bouleversent et qui réchauffent le cœur. Et voilà qu’en gravissant la montagne il vous dit : “j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, laquelle voulez-vous entendre en premier ?” Que répondrions-nous ? Qu’il nous dise la bonne : c’est-à-dire qu’il est vraiment le Fils de Dieu ? Ou la mauvaise : qu’il doit maintenant prendre le chemin de son départ qui passe par sa crucifixion à Jérusalem ? Jésus choisit de leur livrer en premier la bonne, en ne les laissant se réveiller qu’au moment où Moïse et Élie vont partir. Il passera tout le reste du temps qui lui restait à vivre sur terre à leur expliquer la “mauvaise”.

Bon dimanche et essayons de comprendre toute l’importance de la mort du Fils de Dieu sur la croix à la fois à la lumière de la transfiguration et de celle de Pâques.

            Thierry Larcher

Publié le Samedi 06 mars 2004 - 10h21 • 3041 visites

keyboard_arrow_up