Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

SE NOURRIR EST UN DROIT

J Y BAZIOU nous aide à découvrir une approche chhrétienne de l'alimentation

dessin2 dessin2   café café   DSCF0009 DSCF0009   La campagne de Carême se prépare dans les mouvements et services d’Eglise et dans les paroisses………..

L’Eglise de France appelle au partage et à la solidaritéinternationale  le 28 mars et confie au CCFD l’animation de la campagne de Carême .La souveraineté alimentaire et le droit à l’alimentation de tous les hommes .

C’est le thème des années qui viennent pour le Carême à vivre dans la lumière de Pâques à l’œuvre dans les lieux les plus difficiles de notre humanité en mal de justice et de paix

.

A Raismes, plus de 80 personnes ont écouté J.Y. BAZIOU,théologien à la Catho de Lille : une approche chrétienne de l’alimentation.

S’alimenter et manger :

L’histoire de l’humanité, c’est l’histoire de l’alimentation, elle suscite liens et échanges ou luttes et dominations

Goûter et partager :

L’aliment produit du plaisir, du prestige , de la paix pour les hommes du monde entier.

 

Un don de Dieu :

La fonction symbolique du repas joue un grand rôle dans les relations humaines. C’est un acte de confiance que d’inviter quelqu’un à sa table et aussi de manger ce que l’autre a préparé.

 

Le corps à cœur :

Dans beaucoup de religions la nourriture est un cadeau qui vient de Dieu. La Bible en parle souvent

Notre Dieu est généreux et parcimonieux La  liturgie chrétienne allie matériel et symbolique.

« .Donne nous notre pain de chaque jour »

Mais  aussi : « l’homme ne vit pas seulement de pain ».

 

Faire face au scandale …….AGIR……

 Devant les trois formes de souffrance alimentaire Famine Malnutrition – Insécurité alimentaire

la doctrine sociale de l’Eglise Catholique a besoin d’être rappelée :

 

·         Réduire les déséquilibres  entre les terres occupées et moyens de subsistance et le peuplement

·         Toute personne a droit à la dignité

·         Une alimentation partagée contribue à la paix du monde

·         Les chrétiens ont un devoir de solidarité :la terre est à TOUS

 

L’analyse de la situation appelle à agir à 4 niveaux :

 

1.       l’aide d’urgence par les structures caritatives

2.       l’encouragement à l’action institutionnelle (par ex :réforme agraire…..)

3.       l’encouragement à la recherche scientifique et à l’éducation des consciences

4.       la création d’organismes internationaux(.o.s.i. = organisation de solidarité internationale. et o.n.g.  =.organisations non gouvernementales)

 

Le Père  Baziou  en courage son auditoire à être des citoyens intelligents qui cherchent à comprendre les mécanismes mondiaux, à ne pas renoncer à une tradition de l’analyse politique et rappelle aux éducateurs leur devoir de ne pas former des enfants « inciviques »

 

 

 

 

 

Retrouvez cette intervention et des propositions liturgiques pour le Carëme 2004 dans la plaquette du CCFD

La demander au 03 27 81 55 80 ou par mel : ccfd59.cambrai@ccfd.asso.fr

Article publié par CCFD • Publié Mercredi 10 mars 2004 - 16h20 • 2122 visites

Haut de page