retour  Année 2004 -  Église Catholique -  Diocèse de Cambrai
account_circle

Je suis fier d’être chrétien

Une très belle célébration du sacrement de la confirmation fut célébrée dans l'église de Notre Dame des Mineurs de la paroisse Jean XXIII du Douais.

logoktq logoktq    

Je suis fier d’être chrétien

LE CATECHUMENAT TEMOIGNE...

 

« Le bien ne fait pas de bruit », dit-on. Ainsi en est-il du chemin catéchuménal. Quand des personnes s’y engagent, elles sentent confusément qu’elles trouveront ce qu’elles cherchent, sans trop savoir encore le nommer.

 

Ensemble, régulièrement, l’équipe se réunit, partage leur dur quotidien,Viens, Esprit Saint Viens, Esprit Saint    leur désir de changer, d’être meilleur, plus ouvert, leur aspiration à plus de vie. Petit à petit, on prend confiance en soi, dans les autres, on s’ouvre.

Les scènes de la vie de Jésus font sens ; ses paroles résonnent vraies.

On arrive même à vivre ce qui semblait impossible : le pardon, offert, accueilli.

Et on se réveille un matin, émerveillé. Qu’est-ce qui m’arrive ?

Je ne suis plus la même, et pourtant c’est bien moi.

 

Voilà un peu ce qui a été célébré samedi soir, le 19 juin 2004, à l’église Notre Dame des Mineurs de la Clochette de Douai. Onze adultes, hommes et femmes, dont six tout nouveaux baptisés de la nuit de Pâques, ont été confirmés sur leur chemin de vie chrétienne :

 

Bernard, Heureux d'être confirmée Heureux d'être confirmée   Nadège « la petite », Nadège « la grande », Mado, Christelle, Aurore, Christelle, Marylise, Patricia, Thierry, et Jacques.

 

Chacun a dit son bonheur, sa fierté, d’appartenir à la famille du Christ, de l’Eglise. Pour eux tous, au quotidien, il faut du courage tout simplement pour vivre et survivre. La présence du Christ et de son Esprit n’est pas un fardeau ; au contraire ; ils savent maintenant qu’ils ne sont plus seuls à « porter la croix » de leur vie. Ils ont trouvé une famille d’accueil, et, comme le disait Jacques, « avant, je me demandais si Dieu savait que j’existais, maintenant, je sais qu’Il sait que je suis là et Il a confiance en moi ».

 

Déjà à la fin de la célébration de la Confirmation, l’Esprit-Saint poussait Jacques à faire « un appel solennel » selon son expression :

« S’il y a des gens ici présents qui n’ont pas encore fait le pas, qu’ils n’hésitent pas, nous sommes là pour accompagner, pour partager ce que nous avons reçu ; nous sommes une famille d’accueil ».

 

Sœur Gaby avait introduit la célébration et accueilli Le Père GARNIER et les autres prêtres par ces mots :       

-          Dans l’Evangile il est dit que « l’ami se réjouit d’entendre la voix de l’Epoux ». C’est un peu notre joie d’accompagnateur d’être témoin de toutes les merveilles que Dieu fait dans le cœur et dans la vie des catéchumènes, de leur réponse, de leur transformation.

 

Le Père GARNIER, les cinq autres prêtres, toute l’assemblée, nous étions tous émerveillés de partager tant de bonheur simple et vrai. Il n’y avait pas d’éclat autre que des visages sereins, des yeux illuminés par la paix intérieure.Chante ton Seigneur Chante ton Seigneur  

 

 

 La chorale, dirigée et accompagnée à la guitare par Martine, remplissait cette grande bâtisse trop grande pour la petite communauté de croyants

 

 

 

Demain, après-demain, l’année prochaine, que restera-t-il ?

Qui reviendra dans cette église de briques rouges pour célébrer la confiance en un Dieu qui « marche sur nos chemins, à nos côtés » ?

Donnons leur le temps de grandir, de pousser des racines : pour Dieu « mille ans est comme un jour et un jour comme mille ans ».

Patience, persévérance, espérance et une communauté toujours ouverte pour accueillir, accompagner et célébrer.

 

                                               Marie Dominique

 

Article publié par PetitReporter CATHOCAMBRAI • Publié le Lundi 21 juin 2004 - 14h17 • 5187 visites

keyboard_arrow_up