retour Espace prière - Église Catholique - Diocèse de Cambrai
account_circle

Samedi 24 mars 2012

Embrouillés !
EVANGILE DE JESUS-CHRIST SELON SAINT Jean 7, 40-53
 
Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : “C’est vraiment lui, le grand Prophète !” D’autres disaient : “C’est lui le Messie !” Mais d’autres encore demandaient : “Est-ce que le Messie peut venir de Galilée ? L’Ecriture dit pourtant qu’il doit venir de la descendance de David et de Bethléem, le village où habitait David !” C’est ainsi que la foule se divisa à son sujet. Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui. Voyant revenir les gardes qu’ils avaient envoyés arrêter Jésus, les chefs des prêtres et les pharisiens leur demandèrent : “Pourquoi ne l’avez-vous pas ramené ?” Les gardes répondirent : “Jamais un homme n’a parlé comme cet homme !” Les pharisiens leur répliquèrent : “Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ? Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ? Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits !” Parmi les pharisiens, il y avait Nicodème qui était allé précédemment trouver Jésus, il leur dit : “Est-ce que notre Loi permet de condamner un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ?” Ils lui répondirent : “Alors, toi aussi, tu es de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée !” Puis ils rentrèrent chacun chez soi.
 
Jésus est écouté, ses paroles touchent certains coeurs. Des gardes sont là pour l’arrêter, mais le laissent en liberté. Le fossé se creuse, certains dans la foule s’ouvrent à la parole de Jésus, d’autres ne le croient pas. “Ils rentrèrent chacun chez soi”.
Pourquoi cette précision ? Comment la comprendre ? La fête finie, il s’agit de reprendre la route, le travail, de rejoindre la famille, le lieu d’habitation.
L’expression peut vouloir dire aussi que l’accueil de Jésus et de la Bonne Nouvelle reste une affaire personnelle, privée et qu’il est difficile d’entrer dans un dialogue ouvert sur la vraie identité de Jésus.
La vie à la suite de Jésus a besoin d’une communauté, d’un groupe de partage mais aussi d’échanges avec une soeur, un frère à l’écoute des questions, des doutes, des joies et des manifestations du Seigneur.
Dans les moments importants, m’arrive-t-il de dialoguer dans la confiance avec l’un ou l’autre, de lire et d’écouter d’autres points de vue ? Ou bien suis-je tenté de camper sur mes positions, de rentrer chez moi ?

Fintxt Fintxt  

 

Vous pouvez déposer un commentaire, une prière ... ici

Lire les paroles déposées ici

Article publié par Equipe Cathocambrai.com • Publié le Samedi 24 mars 2012 - 00h00 • 1030 visites

keyboard_arrow_up